02 37 91 75 75 - LORILLARD

Menu
Années 80 : La chronique de Jean

Années 80 : La chronique de Jean

2021-07-26

La révolution du PVC

Une innovation technique

« Nous voilà au début des années 80. Cela fait 5 ans que j’ai pris les rênes de l’entreprise familiale et tout se passe bien. Les chantiers continuent d’affluer.  

 

Je n’ai pas encore 40 ans mais je souhaite suivre les traces de mon père et faire de son entreprise, une société florissante.

 

Il paraît que chez nos voisins en Allemagne, le PVC est de plus en plus utilisé dans la production de fenêtres. Elles sont différentes des nôtres mais je me demande si elles ont un avenir en France… ça m’interpelle, je suis curieux. D’autant plus que j’ai entendu dire que de nouvelles usines à polymériser le chlorure de vinyle s’étaient implantées en Bretagne. Restons alertes, s’il y a une opportunité, il faudra être dans les premiers ! »

 

Production de particules de plastique

 

Se lancer, un pari sur l’avenir

« Les progrès technologiques des extrudeuses permettent de nombreuses utilisations et notamment dans le bâtiment. Tout s’accélère.

 

Allez, c’est décidé ! On se lance. C’est un pari sur l’avenir car si personne n’achète nos menuiseries PVC, on sera bien malins avec nos fenêtres sur les bras. Mais moi, j’y crois !

 

J’ai bien étudié les choses : on va investir dans de nouveaux outils de production performants alliant savoir-faire et précision ; on achètera les profilés et les menuiseries seront assemblées dans nos ateliers. Les coûts de production seront plus faibles mais on pourra les vendre plus chères : Elles sont plus isolantes, équipées quasi-systématiquement de double vitrage, voire de volets roulants et leur entretien est réduit au minimum. Une véritable innovation ! En plus, on pourra les adapter sur des dormants existants : c’est parfait pour la réhabilitation des grands ensembles des années 50 qui se profile.

 

Pour la pose, les gars sur les chantiers vont se régaler, une vraie partie de plaisir pour eux ou presque. La plupart du temps, la pose sera facilitée. Comme on encastre les fenêtres, moins de retouche et de finitions à faire. J’ai calculé que nos poseurs devraient pouvoir poser 20% de menuiseries en PVC en plus : quand on posera 10 fenêtres en bois, on en posera 12 en PVC dans le même temps ! »

 

Changer notre culture pour être disruptifs avant l’heure

« Quelle révolution pour notre entreprise ! Pas facile de changer les mentalités dans une menuiserie bois ou le travail manuel et le savoir-faire du menuisier sont ancrés dans nos gènes. Mais le PVC c’est l’avenir, j’en suis sûr. Et puis de toute façon, il s’agit d’une diversification pas d’une innovation « cannibalisante ». Pas question pour autant qu’elles remplacent entièrement le bois, on tient à notre métier premier quand même, et le PVC n’en est qu’à ses débuts. »

 

Profil PVC 

 

L’adhésion des maîtres d’ouvrages comme facilitateur

« On a beaucoup de chance ! Les maîtres d’ouvrage HLM sont conquis par ces nouvelles fenêtres. En devenant prescripteurs, ils favorisent le succès de cette innovation et inaugurent les premiers immeubles d’habitation collective équipés de fenêtres PVC. C’est un gros potentiel pour notre entreprise. 80% des fenêtres PVC produites en France sont achetées pour les HLM.

 

En même temps, ça se comprend : les bailleurs sociaux vont devoir entretenir et réhabiliter les plus de 3 millions de logements à leur actif, sortis de terre depuis les années 50. De plus, l’utilisation du PVC leur garantira un entretien minime ensuite. Plus besoin de repeindre les menuiseries tous les deux ans. C’est une période bénite qui se profile pour nous… »

 

Coup de frein

« L’atelier PVC est opérationnel depuis quelques mois et tourne à plein régime.

Tout allait bien, jusqu’à ce fameux samedi soir. Un problème avec la chaudière a déclenché un incendie ravageur. L’atelier PVC est partiellement détruit et inutilisable en l’état. On va devoir tout reconstruire… »

 

 

10 années de développement continu

L’élection du 1er président socialiste de la Vème République

« Sur la scène politique, on assiste à de drôles de choses en ce moment. À l’image de cet humoriste, que l’on appelle Coluche, qui s’est présenté à la présidentielle. On aura tout vu !

 

Nous sommes le 10 mai 1981, et découvrons les résultats du second tour. J’ai acheté un Minitel exprès pour avoir les résultats ! 20h, les lignes s’affichent une à une pour laisser apparaître le portrait du vainqueur. Le suspense reste entier quelques secondes car nos deux candidats ont tous les deux le crâne dégarni…jusqu’à la confirmation : ce sera Mitterrand.

C’est la première fois sous la Vème République, que l’on voit un président de Gauche, un socialiste se faire élire, après 23 ans de Droite au pouvoir.

 

Je me demande si cela va avoir un impact sur la politique du logement ou de la construction… »

 

 

Développement et modernisation

« L’atelier PVC est recréé, prêt à produire. Et ça tombe bien, car les équipes viennent de remporter notre premier gros chantier de réhabilitation en PVC : 960 logements à L’Haÿ-les-Roses.

 

J’en profite aussi pour continuer à moderniser l’entreprise en achetant le 1er ordinateur en 1983 : un mini Série 1, un évènement dans l’entreprise !

 

Les projets se multiplient.

 

Nous fabriquons notre première fenêtre mixte Bois-Alu (Fildier), montant Aluminium et traverse Bois, plutôt originale ! »

 

Création de Lorenove, dédiée aux besoins spécifiques des particuliers

« Nous décidons de nous attaquer au marché du particulier en direct. Pour bien séparer cette activité des chantiers plus conséquents, cette marque portera un autre nom : Lorenove, la contraction de Lorillard avec Rénove. Bien trouvé, non ?

Pour être bien visible, nous créons notre 1er magasin Lorenove en 1983, rue de Rivoli. Difficile d’être plus central. Devanture et lumière jaune, on ne peut pas nous louper. Notre modèle fonctionne. Nous ouvrirons d’autres magasins très prochainement.  

Plus qu’une simple marque, Lorenove deviendra un concept national de vente et installation de menuiseries sur-mesure, tous matériaux, pour les particuliers.

 

 

 

Notre développement continue. L'activité "Chantiers" ne cesse de progresser et un nouveau site de production dédié au PVC est construit. Dès 1985, nous nous équipons de notre 1er PC avec disquette ! »

 

 

 

 

 

Post-modernisme et évolution de l’architecture

Le début de la réhabilitation des 1ers grands ensembles

« C’est dingue comme les médias peuvent faire évoluer les perceptions des gens…

Déjà, il y a 2-3 ans il me semble, Monsieur Polac avait mis les pieds dans le plat en posant clairement la question de raser les grands ensembles… A la télé, on ne voit que des films avec Gabin qui rendent ces immeubles responsables de tous les maux et contribue à faire naître une certaine « urbanophobie »…

 

 

https://youtu.be/ZllUx5KpKmo

 

On les présente comme des cages à poules « désociabilisantes », des cités dangereuses où règne la précarité économique et sociale, ils deviennent les nouveaux taudis qu’ils ont eux-mêmes remplacés dans les années 50.

 

Mais quel amalgame ! Banlieue, cité, barre, HLM, grands ensembles, trafic de drogue, prostitution, immigration, révolte, tout est mis dans le même sac sans discernement.

 

Et l’actualité, conforte l’imaginaire collectif qui consiste à stigmatiser tous ces logements quels qu’ils soient : J’ai lu dans le journal qu’il y avait eu des échauffourées en périphérie de Lyon aux Minguettes… Certes, cette crise des banlieues fait réfléchir, elle est symptomatique d’un malaise bien réel, auquel il faut apporter des solutions.

 

Mais c’est oublier qu’il existe plein de grands ensembles en centre-ville comme dans le 13ème à Paris, et même à la montagne, parfois accessibles à la propriété, qu’ils ne sont pas tous dégradés ! Le type d’habitat qui, à l’origine, je le rappelle, était porteur d’un espoir, vivre « grand » « ensemble », peut-il vraiment assumer la responsabilité pleine et entière de ce mal-être et de ces événements ?

 

Quoi qu’il en soit, c’est malgré tout avec une certaine émotion que je regarderai à la télé, la 1ère barre, la barre Debussy de la Courneuve imploser devant moi en 1986. »

 

 

https://youtu.be/-Pzl1cojTN8?t=43

 

Génération Concours

« L’arrivée de François Mitterrand au pouvoir marque le début d’une période de « Grands Projets ».

 

Les discussions sont houleuses, entre post-modernistes et déconstructivistes. Urbanistes et architectes imaginent de nouveaux modes de vie, inspirés d’autres pays européens. Des villes nouvelles fleurissent où on tente de faire la part belle au mieux-vivre, où on réinstaure une forme de vie populaire, simple. Commerces de proximité, loisirs, réintègre le cœur des villes. Les habitants sont concertés pour construire des espaces et un cadre de vie au plus proche de leurs besoins.

L’architecture est à la mode, sa médiatisation y est pour beaucoup.

 

Des concours d’architecture sont organisés à tout va et le paysage de la ville de Paris est transformé par des travaux souvent controversés : la Pyramide du Louvre de Pei, la BnF (Bibliothèque François Mitterrand), des écoles, des musées, la Défense, son Arche et ses sièges sociaux, l’Opéra Bastille, la Villette, la Cité des Sciences, Bercy, le parc André Citroën, l’Institut du Monde Arabe…

 

 

 

https://youtu.be/vy9XE1myAXc

 

 

Ici, à Luisant, je regarde tout ça avec un air amusé car il y aura toujours des pros et des antis. Mais je sais que si j’étais resté conformiste comme le sont les opposants à ces projets et n’avait pas pris le train du PVC, je n’en serais sûrement pas là aujourd’hui !

 

Les architectes deviennent des stars. Tout une génération de talentueux architectes (Nouvel, Portzamparc, Bofill, Perrault, Grumbach…) est mise en lumière par des propositions toutes plus audacieuses les unes que les autres.

 

D’ailleurs, savez-vous que nous avons réalisé et posé l’année dernière, les menuiseries de la Tour Descartes à la Défense, qui va abriter le siège d’IBM ? Quelle référence prestigieuse pour notre entreprise. Nous étions connus pour les chantiers de réhabilitation, notre expertise est désormais reconnue pour les projets modernes, en neuf également.

  

Sources :

https://www.chantier.net/documents/dev_pvc.pdf

https://youtu.be/VDUBwVPNh0s

retour

Nos dernières actualités

Flashback dans les années 90

en savoir +

85 ans d’immeubles en copropriété

Chacun mois, retrouvez l’une des réalisations du Groupe. Découvrez la rénovation d’un immeuble de logements, rue de Ponthieu (75).

en savoir +

Salon USH 2021 de Bordeaux : en avant Groupe !

Le Groupe Lorillard sera présent sur le stand C72 au salon USH de Bordeaux du 28 au 30 septembre 2021

en savoir +

  Un groupe avec 4 entités complémentaires