02 37 91 75 75 - LORILLARD

Menu
À l’origine de la popularité du double vitrage…

À l’origine de la popularité du double vitrage…

2021-06-24

Nous sommes dans les années 70. Deux crises majeures vont bientôt marquer l’Histoire mondiale, deux chocs pétroliers en moins d’une décennie qui vont bouleverser à jamais notre vision sur la consommation énergétique. Pendant ce temps, l'entreprise familiale prend de l'envergure malgré un contexte économique morose.

 

En 1973 puis de nouveau en 1979, le monde fait face à une envolée du prix du baril de pétrole. Passé l’effet de surprise du 1er choc pétrolier, la 2ème crise marquera une évolution des consciences. Progressivement, les Français comprennent qu’ils sont beaucoup trop dépendants des énergies fossiles, ressources tarissables.

 

Les recherches sur des énergies alternatives sont lancées mais en attendant des solutions probantes, la réduction des dépenses énergétiques est la seule option. Des mesures nationales d’économies sont prises telles que l’arrêt des émissions TV à 23h, la réduction de la vitesse à 120km/h sur autoroute et l’extinction des vitrines des magasins la nuit.

Le plan de nucléaire civil est lancé : 13 centrales seront construites à travers le pays. Objectif : s’affranchir largement des pays producteurs de l’or noir qui font la pluie et le beau temps sur les exportations.

 

A l’époque, nous sommes bien loin des préoccupations liées à la transition énergétique que l’on connait actuellement. Il s’agit davantage de résoudre une crise économique sur fond de relations internationales tendues. Cependant il est clair que pour limiter à l’avenir les effets d’une telle pénurie, la maîtrise énergétique des bâtiments fait partie des axes de travail visant la réduction de la consommation d’hydrocarbures.

Le recours à des produits isolants est plébiscité pour faire des économies de chauffage et d’électricité. Les fenêtres à double-vitrage bien qu’inventées en 1865 se répandent de manière spectaculaire dans les années 70 et s’imposent comme la norme.

 

 

 

 

 

Dans les années 70, l’arrivée du double vitrage a révolutionné deux métiers. Celui du menuisier bien sûr et celui du vitrier.
Saviez-vous qu’avant les années 1970, le menuisier livrait le dormant et l’ouvrant sans vitrage. Le simple vitrage des fenêtres était ensuite posé par des vitriers sur chantier.
Avec la démocratisation du double vitrage, les métiers de chacun ont dû évoluer.
Le double vitrage comporte deux épaisseurs de vitres entre lesquelles une zone remplie de gaz argon ou à l’époque une simple « lame d’air » et fait office d’isolant thermique. Ce type de conception nécessite que le vitrage soit installé en usine sur les menuiseries. Les entreprises comme Lorillard proposent désormais un produit complet à plus grande valeur ajoutée.

 

 

 

Les prémices de l’économie circulaire  

Les ateliers Lorillard de la rue Gatineau sont saturés. Toute l’entreprise sera déménagée sur une nouvelle implantation : un terrain de 2 hectares à Luisant (28) boulevard Kennedy.

 

  • Un bâtiment de 1600 m² est opérationnel en 1971. Nous y installerons le montage des menuiseries.
  • Un 2ème bâtiment de même surface terminé en 1972 est affecté au débit et à l’usinage.
  • Un bâtiment de jonction de 3 000 m² servira au stockage du bois et des matériaux ainsi que des menuiseries avant expédition.

 

Avec cette nouvelle implantation, la menuiserie Lorillard prend une réelle dimension industrielle avec des matériels de dernière génération : moulurière, tenonneuse double, scie multiple avec retour automatique… 

 

 

 

 

Lorillard installe sa 1ère chaudière Biomasse dès 1974 !
« Nous pensons économie d’énergie, fini le fioul, nous investissons dans une chaudière automatique de 800 000 Kcal alimentée avec des copeaux que nous récupérons dans un silo par aspiration directe des machines de production. Nous devons stocker les chutes de production de l’été pour chauffer les ateliers en hiver. » Jean Lorillard
En 2021, c’est toujours d’actualité. Notre chaudière chauffe tous les bureaux et les ateliers grâce aux copeaux de bois issus de la production de nos menuiseries.

 

 

 

André Lorillard laisse place à son successeur

jean Lorillard dans les années 70

 

Notre nouveau challenge ? Construire un siège social pour rationaliser le travail administratif, structurer notre bureau d’études et la conduite des travaux. Nous sommes 15 avec les conducteurs de travaux. Emménagement effectif dès février 1975 !

 

 

 

 

 

Jean LORILLARD prend les rênes de l’entreprise en 1975 

et, à partir de ces années-là, va faire de la menuiserie familiale un des acteurs qui font référence dans notre profession. 
L’entreprise artisanale des débuts va très vite s’imposer par son savoir-faire et son évolution rapide donne lieu à la constitution du Groupe. Les années 1980 seront charnières.

 

  

Découvrez la suite de l’histoire au prochain épisode…

 

Source : ina.fr https://www.ina.fr/contenus-editoriaux/articles-editoriaux/23-decembre-1973-le-1er-choc-petrolier

retour

Nos dernières actualités

Lorenove Grands Comptes part à la rencontre des copropriétaires

Après une longue interruption liée à a la crise sanitaire, l'équipe de Lorenove Grands Comptes reprend le chemin des salons professionnels avec enthousiasme. Le salon de l'ARC se tiendra les 20 et 21 octobre à l'espace Charenton puis le salon de la Copropriété aura lieu à la Porte de Versailles les 3 et 4 novembre.

en savoir +

85 ans de modernisation des bâtiments

Chacun mois, retrouvez l’une des réalisations du Groupe. Découvrez la modernisation du siège social de Var Habitat (83).

en savoir +

#Années2000 : le début d'une nouvelle ère

A l'ère de la révolution numérique, le Groupe Lorillard connaît également le démarrage d'une nouvelle phase de son évolution. L'arrivée d'un nouveau P.-D.G., la transmission de l'entreprise, la participation à des projets fous...

Ce mois-ci, retrouvez quelques anecdotes de cette nouvelle décennie, les années 2000 ! #85ans

en savoir +

  Un groupe avec 4 entités complémentaires